Your search results

Les enchères immobilières : cette technique de vente tout droit venue du Nord

le 4 octobre 2019

Connaissez-vous les ventes aux enchères immobilières ?

Dans l’esprit des français, les ventes aux enchères immobilières sont utilisées dans des cas bien précis comme les liquidations et/ou redressements judiciaires, les héritages compliqués… Elles se font au tribunal, sont complexes et nécessitent avocats, huissiers, commissaires-priseurs etc. C’est un terrible malentendu !

Les enchères immobilières constituent une technique de vente extrêmement répandue dans les pays scandinaves et aux États-Unis. Très prisée des particuliers, cette option paraît d’autant plus pertinente que la technologie nous permet de digitaliser avec succès une grande partie du processus.

En Suède par exemple, plus de 85% des biens immobiliers « anciens » se vendent aux enchères !

Suède

Pour réussir son achat immobilier, un seul mot d’ordre : être prêt à agir rapidement !

Laurent et son épouse, Marie, ont tenté l’aventure dans la capitale suédoise. Avant de procéder à leur premier achat, ils ont passé près de 5 mois à rechercher un bien activement, visitant pas moins de 60 à 70 appartements. Ils nous expliquent les différences avec le marché parisien :

« En France, les techniques traditionnelles sont assez basiques : tu fixes un prix pour ton appartement, tu fais visiter ton bien, et dès que tu as une offre, en général plus basse que le prix affiché, tu négocies avec l’acheteur afin de faire grimper l’offre. Tu essaies de trouver un terrain d’entente, un juste milieu entre le prix affiché et l’offre de l’acheteur. En Suède, c’est une technique complètement différente qui se produit. Le prix de vente est assez bas. Les gens visitent. Puis se tient une enchère immobilière où les acheteurs font des offres de plus en plus haute, surenchérissant sur l’offre du voisin. Tout va très vite. Et la meilleure offre l’emporte. Finalement, c’est le marché qui fixe le prix. »

Des prix de vente supérieurs au prix du marché ?

Après réflexion, Laurent esquisse un sourire et ajoute : « Quand tu regardes les prix de l’immobilier à Stockholm, tu t’aperçois que les appartements vendus aux enchères partent souvent au-dessus du prix du marché. C’est clairement une superbe méthode pour le propriétaire. En proposant un prix bas, il attire beaucoup de visiteurs, de personnes intéressées. Au moment de l’enchère, chacun est persuadé de faire la bonne affaire. Les prix grimpent, puis s’envolent parfois. On a vu cela se produire pour un appartement que l’on voulait à tout prix avec Marie, dans le quartier très chic d’ÖStermalm. Le prix était plutôt bas. Nous nous sommes positionnés. Finalement, l’appartement est parti à plus de 45% du prix affiché. Impossible de nous aligner sur les autres acheteurs. »

Laurent et Marie nous ont alors confiés avoir proposé 32% de plus que le prix affiché pour s’offrir leur nouveau cocon familial ! Et leur histoire n’est pas un cas isolé.

Nous avons contacté la société Svensk Mäklarstatistik AB, spécialisée dans les statistiques immobilières suédoises. Un de leurs spécialistes nous confie qu’à Stockholm, les prix grimpent en moyenne jusqu’à plus de 20% du prix affiché. Et cela peut monter jusqu’à 50% pour des appartements recherchés et/ou de standing !

hausse enchère immobilière

Quand on demande à nos deux tourtereaux s’ils sont déçus ou mécontents d’avoir payé un appartement aussi cher, ils nous répondent calmement : « Évidemment, au début, on se demande si on a fait le bon choix, si on ne s’est pas trop emballés. Mais quand on y pense, avec du recul, on se dit qu’un jour ou l’autre, nous serons dans la position inverse : nous serons vendeurs, et il est évident que nous passerons par les enchères pour revendre ! »

Le propriétaire reste maître des délais de vente

Une autre différence par rapport à nos techniques ancestrales réside dans les délais de vente. Comme nous l’explique notre heureux couple, « tout va très vite » !! Un vendeur pressé peut avoir bouclé une transaction en moins d’une semaine. C’est le propriétaire qui fixe la date à laquelle se tiendra la vente. Par conséquent, il connaît à l’avance le jour de la vente. C’est une vraie force de ce système !

chronomètre temps

Nous avons également pu interroger Mathilde qui s’est installée à Stockholm il y a près de 5 ans, en avril 2014. Récemment, elle a vendu son appartement aux enchères : « L’appartement s’est vendu à plus de 150% de ce qu’il m’avait coûté à mon arrivée. Entre-temps, j’ai entièrement rénové le salon et la cuisine, j’ai refait le parquet, et j’ai ajouté quelques éléments de sécurité comme une porte blindée et des volets renforcés. J’ai largement récupéré mon investissement initial ainsi que tous les travaux réalisés. Les enchères ont été une véritable réussite. Je n’y croyais pas trop mais mes collègues suédois, très coutumiers de la méthode, m’ont poussée à franchir le cap. Je ne regrette absolument pas. » Mathilde a pu réinvestir dans un nouveau bien avec son compagnon. Elle a gagné en qualité et en surface.

Les enchères immobilières, la technique de vente de demain ?

Les enchères immobilières sont extrêmement utilisées en Suède mais également dans les pays voisins ainsi qu’aux Etats-Unis où près d’un bien sur 3 se vend ainsi. Et ce depuis de nombreuses années. Cette méthode s’est rapidement installée et imposée comme une technique fiable, de qualité et rassurante.

Comme l’explique Mathilde, lorsqu’un propriétaire utilise les enchères, « il est assuré d’avoir une offre et son bien ne reste jamais invendu » !

En France, la simplicité de cette méthodologie commence à gagner de nombreux cœurs, notamment dans les grandes villes comme Paris, où la demande est nettement supérieure à l’offre. Et certains voient déjà cette technique comme une véritable révolution de notre marché immobilier ancestral.

Compare Listings